Ecoutez les 6 chansons d’Affabulations

Là commence l’histoire du spectacle que le Covid nous a volé…
Il y a 2 ans on a commencé à monter un projet qui s’appelle Affabulations à partir des fables de La Fontaine, d’Esope et d’Ibn Al Muqaffa.
On, ce sont les enfants de l’école Busserine, quatre classes (CP, 2 CM1 et CM2) la première année, et quatre classes (CP, CE1 et les deux CM2) la deuxième année.
On, ce sont les enseignants de ces quatre classes qui ont suivi les enfants, parfois même en montant d’une classe l’année suivante et même le directeur.
On, ce sont les artistes qui ont accompagné ce projet, metteure en scène, autrice et compositrice, costumière, cheffe de chant, chorégraphe…
On, ce sont aussi les parents qui nous ont accompagnés.

D’abord, il a fallu choisir les fables, et dans chaque classe, on a lu des dizaines de fables,
ensuite on en a choisi une, à l’unanimité dans certaines classes, dans d’autres on a voté, et à la fin sont restés les tubes de La Fontaine:
LE CORBEAU ET LE RENARD, LE LION ET LE RAT, LA CIGALE ET LA FOURMI, la première année.
Mais dans une classe, personne n’était d’accord et ils ont décidé d’écrire leur propre fable : LA FOURBERIE GLACÉE.
La deuxième année, les CP ont rajouté LE LIÈVRE ET LA TORTUE.
Au début des recherches sur La Fontaine,  on a découvert qu’il avait des sources d’inspiration comme Ésope, Ibn al Muqaffa, Pilpay… et à la fin on a découvert que Toni Morrison avait réécrit 3 fables d’Ésope…

les écritures

Ensuite on s’est mis au travail, Eléonore est venue dans nos classes, on a partagé nos découvertes avec elle. On a discuté des animaux, des fables, des morales, on lui a raconté ce qu’on imaginait, ce que les animaux pensaient, ce qu’ils étaient et même ce qui n’était pas écrit. Avec tout ce qu’on a découvert, inventé, partagé, échafaudé, elle a écrit 2 chansons et 3 fables. Avec Brigitte et nos enseignants, on a discuté des morales des fables, et de beaucoup d’autres choses : pourquoi La Fontaine a copié les autres, qu’est-ce que ça veut dire de copier, qui a raison, à quoi ça sert la morale… A partir de nos discussions et de nos interrogations, Brigitte a écrit les dialogues entre les fables et des petites chansons. Notre idée c’était que les 4 fabulistes se rencontrent et discutent ensemble. Ça donne une pièce de théâtre avec chansons, fables et dialogues…

le chant

Chaque semaine, on a chanté avec Isabelle, on a tapé des pieds, des mains, on a marché le rythme, on a échauffé notre voix, on a appris à contrôler notre respiration et surtout on a appris les paroles par cœur et à chanter juste et parfois à 2 voix… On a même appris les chants des autres classes. Franchement on n’a pas arrêté !

la danse

Avec Marco, on a dansé tout le temps…. il nous a demandé de faire des signatures dansées, on lui a montré plein de gestes et de mouvements et lui a inventé des chorégraphies, c’était assez fatiguant parce qu’il nous faisait recommencer plein de fois…. On a fait des danses assez compliquées même les CP.

la mise en scène

Avec Brigitte, au début on n’a pas tout compris parce qu’elle nous demandait de dire les dialogues puis d’enchaîner avec la danse puis de dire du texte…. et puis souvent elle changeait l’ordre, elle avait une nouvelle idée et il fallait recommencer. Mais plein de fois c’est nous qui lui avons donné des idées. Des fois elle ne trouvait pas de solutions pour une transition ou pour finir la scène, on en discutait, elle nous demandait d’improviser… Improviser, ça veut dire on joue les personnages et on invente les dialogues et les actions comme ça nous vient. Certains même ont fait assistants à la mise en scène, ils notaient tous les changements et les détails de la séance…. 

les costumes

Quand on a eu bien avancé avec la mise en scène et les chansons, est arrivée la costumière avec du Plast azote de toutes les couleurs. Au début on ne voyait pas bien comment on allait faire des fourmis, des rats, un lion avec de la mousse!!! Elle a apporté des modèles, on a découpé, on a collé, on a essayé et on aconstruit toutes les coiffes même celles des autres. La deuxième année on a rajouté des queues de rats, des collerettes de corbeaux, des abdomens de fourmis, des lyres aux cigales et des fleurs pour les lièvres… Ensuite, on a fait les coiffes des fabulistes, La fontaine avec des bouclettes de mise en plis, Ésope avec une énorme couronne de laurier, et Ibn al Muqaffa avec un turban…. Toni Morrison, on n’a pas eu le temps, tout s’est arrêté !

Distribution

Le projet Affabulations est une production Voix polyphoniques.

Il a été soutenu par l’académie d’Aix-Marseille, la Fondation Casino, la Fondation de France et la Fondation Logirem, la Caisse des écoles, I.C.I-Les Grandes Tables de la Friche, et les associations des parents d’élèves de La Busserine.

Les répétitions et le spectacle ont été accueillis à l’école Busserine, au Petit Plateau de La Friche la Belle de Mai, au ZEF Le Merlan, scène nationale de Marseille.

Les intervenants artistiques : Brigitte Cirla : metteure en scène et coordinatrice artistique du projet Marco Becherini : chorégraphe Eléonore Bovon : auteure compositrice Isabelle Lorenzino : cheffe de chant Nadine Esteve : compositrice et orchestration des chansons Virginie Bréger : costumière

Les Professeurs d’école : Isabelle Martin : CM1 et CM2 coordinatrice pédagogique du projet Pascal D’Estaing : CM2 Céline Tavera : CM1 Elsa Vanoni, Emilie Makowski et Cécile Masse : CE1 Virginie Brahic, Fatima Louarma et Jordan Tomas : CP Ollivier Dracius : Directeur de l’école de La Busserine