X

Nakasoné

La scène : une cuisine, qui comporte une table, deux chaises, un réfrigérateur, des légumes, un couteau.

L’action : un ménage cuisine et se cuisine, du duo amoureux à la scène de couple.

Le ton : tragi-comédie burlesque avec envolées lyriques.

L’univers : s’enracine dans les tableaux de Balthus, sans chercher ni à les illustrer ni à les reproduire. Les objets sont détournés de leur fonction usuelle : les épluchures de légumes sont les couleurs de la palette d’un artiste pour peindre son modèle. Le réfrigérateur, corps lumineux, est tour à tour autel, castelet, partenaire ou simple frigo.

Le fil de l’histoire : C’est au quotidien que se racontent ici les rapports entre une homme et une femme, entre l’Homme et la Femme. Le quotidien, dans un langage que nous ne comprenons pas mais que nous entendons résonner au plus profond de nous, nous dit simplement l’essentiel des rapports humains. Le fil de l’histoire est le chant. La musique, dont les langages sont puisés aux sources de chants kurdes, tziganes, hongrois, yiddish, napolitains, grecs orthodoxes, ou d’œuvres de Didier Labbé, Di Simone ou Lili Boniche, sonne avec étrangeté et familiarité. 

Distribution: 

Brigitte Cirla, Vincent Audat

Brigitte Cirla et Vincent Audat se sont rencontrés en 1987 dans une tragédie au Théâtre du Lierre à Paris où ils ont chanté et joué deux spectacles ensemble.1991 a vu la création du duo vocal Nakasoné. Tous deux explorent depuis de nombreuses années les voies du théâtre musical pour en proposer une vision renouvelée, où le propos n’est pas le langage des mots mais le langage du corps et de la musique. Une porte ouverte sur l’imaginaire.

Mise en scène : Anne de Broca

Lumières : Marc Chauvelin/Raphaël Verley

Son : Dominique Clement

Production : Voix Polyphoniques

Ce spectacle a joué pendant plus de 10 ans en France, Danemark, Italie, Grande-Bretagne, Allemagne, Taipeh (Taiwan), Belgique, Suisse, Cuba, …