X

Dissonantes

Sur scène 5 chaises, 5 femmes différentes et une histoire commune.

5 voix c’est 5 vies et 5 avis qui à partir de la musique, créent le tissu d’une histoire sans histoire, sans début et sans fin où l’on peut refaire le monde, rire de nos malheurs, échanger des secrets et faire la cuisine…

5 femmes, tour à tour complices ou adversaires, entre peur et drôlerie, traversent d’un chant à l’autre l’univers des répétitions. Leur quotidien, dans un langage que nous comprenons par brefs moments fulgurants, nous offre des instantanés de vie, intervenant comme des irruptions pathétiques de la réalité.

5 femmes : 1 danseuse, 2 chanteuses, 2 comédiennes.
7 tableaux, 7 tranches de vie, 5 chaises, 17 chants A Capella, 85 partitions , 2 diapasons et 1 secret, 1 mois et demi de répétitions, soit 30 x 2 services, 30 repas de midi pris en commun, 60 pauses, 300 bouteilles d’eau minérale et des kilos de fruits secs.

Distribution

Brigitte Cirla – soprano
Katy Deville – mezzo-soprano
Joëlle Driguez – mezzo-soprano
Isabelle Guien – contralto
Marielle Haurant – soprano

Mise en scène / Brigitte Cirla

Oeil extérieur / Christian Carrignon

Eclairage / Raphaël Verley

Son / Dominique Clément

Mise en scène

Construire l’espace théâtral à partir des partitions : Le musicien connaît le carcan, la rigidité du tempo, de l’écriture des notes, des nuances et pourtant il ne pense jamais que sa liberté d’interprète peut être entravée.Construire le jeu d’acteur sur la partition, en faire une partition. Sans en faire une marionnette.

Les décalages

Les textes de ces chants correspondent rarement à la puissance évocatrice de la musique. Faire entendre ce premier décalage entre le sens des mots et le langage musical.
Bartok fut l’un des premiers musiciens à s’intéresser avec la rigueur d’un ethnologue à la musique populaire de son pays.
Ces chants ne représentent pas la musique populaire authentique mais au contraire sont re-composés par des musiciens contemporains. Ce n’est pas de la fausse musique populaire mais une vraie réflexion au prisme de l’écoute contemporaine .

Explorer la relation entre le texte et le mouvement, entre le chant et le geste.
Baser l’interprétation sur la dynamique du geste, changer les tempi physiques.

Musiques et textes

Béla Bartok,  Zoltan Kodaly, György Ligeti